(Mechthild, 2003)

Il y a une semaine que mes enfants et moi sommes rentrés du Maroc. (*) Hier j’ai amené nos films à développer. Nous sommes très curieux de voir nos photos.

Mais les photos que nous avons prises ne représentent qu’une petite partie de nos impressions. Maintes images souvenirs vivent dans la mémoire...

- Des gens que nous avons rencontrés...

- Des gens d’abord étrangers qui nous ont accueillis avec une hospitalité chaleureuse...

- Du paysage impressionant entre Agadir et Marrakech. Au premier plan, des prés verts sur la terre rouge. Au loin, les sommets enneigés des montagnes de l’Atlas...

- De nombreux troupeaux avec leurs bergers...

- De grands et petits enfants avec leurs cartables le long des chemins et routes...

J’essaierai de vous montrer quelques images dans ces petites histoires du Maroc.
....................................................................................................


1. Images d’un tour en taxi


Tôt le soir nous arrivons à la gare de Marrakech. Dans l’obscurité notre taxi se faufile dans l’intense circulation au centre-ville.

Les piétons essaient de traverser la route dans le chaos des voitures et des vélomoteurs, parfois aussi des charrettes à mulet et des calèches. Une jeune femme s’est arrêtée au milieu des véhicules, elle est coincée et ne peut pas avancer.

Le chauffeur de taxi fait à notre avis souvent des manoeuvres de dépassement hasardeuses, il freine, accélère de nouveau, klaxonne. Ensuite nous restons bloqués à un carrefour.

Dans une voiture juste à coté de nous, à portée de main, est assis un petit enfant aux boucles foncées sur les genoux d’une femme sur le siège du passager. L’enfant nous regarde sans ciller. Nous sourions en lui faisant un signe de la main. Il cache son visage dans les vêtements de la femme. Puis il se tourne de nouveau vers nous. Souriants la femme et l’enfant nous font signe. Une brêve rencontre. Nous laissons les deux derrière nous. Notre taxi continue sa route.

Après quelques centaines de mètres un policier en manteau blanc sur le côté droit de la route. Un homme inerte est allongé sur la chaussée, auprès de lui un vélomoteur renversé. « Est-il mort ? » demandent mes enfants. Nous ne le savons pas. Peut-être une famille attend-t-elle en vain ce soir l’homme du bord de la route.

Nous passons beaucoup de cyclomotoristes vêtus de foncé sans lumières, dans la ville mais aussi sur la route rurale non éclairée. Et piétons, cyclistes et charrettes à mulet. A peine visibles dans l’obscurité. Je pense aux gilets et aux pendentifs réfléchissants attachés aux vêtements que nous utilisons chez nous en Norvège. Et je voudrais pouvoir donner des gilets réfléchissants à tous ces gens que nous dépassons dans l’obscurité.

.......................................................................................................................................................

(*) Au début de 2003, quand mes enfants avaient 10 et 12 ans, nous avons fait notre deuxième voyage au Maroc.

Supratours_Agadir_-_Marrakech_b.jpg
Avant de partir d'Agadir à Marrakech


Après notre retour en Norvège, j’ai écrit sept petites histoires sur les impressions de notre voyage. En décembre 2015 j'ai commencé à traduire ces histoires en français pour les publier sur mon blog.

Un grand merci à mon amie Chantal qui a corrigé ma traduction et a éliminé les erreurs de langage !
.......................................................................................................................................................